Affaler définition, conjugaison, synonyme, antonyme

Verbe affaler : Définition, conjugaison, synonymes, antonymes et citations

Verbe affaler : Définition, conjugaison, synonymes, antonymes et citations

Définition du verbe affaler

Verbe du premier groupe

  • Se laisser tomber.
  • Devenir brusquement moins actif ; perdre soudainement de la valeur (ex. le marché s’est affalé. Le cours s’est effondré).
  • Abaisser un voile ou cordage pour l’aider à courir dans sa poulie ou dans son conduit et à descendre plus facilement.
  • Pousser vers la côte.
  • Pousser un navire,  un bâtiment vers la côte, en parlant du vent, et le mettre en danger d’échouer.
Conjugaison Synonymes AntonymesCitations avec le verbe affaler

Conjugaison du verbe affaler

Indicatif

Présent
  • J’affale
  • Tu affales
  • Il affale
  • Nous affalons
  • Vous affalez
  • Ils affalent

 

Passé Composé
  • J’ai affalé
  • Tu as affalé
  • Il a affalé
  • Nous avons affalé
  • Vous avez affalé
  • Ils ont affalé

 

Imparfait
  • J’affalais
  • Tu affalais
  • Il affalait
  • Nous affalions
  • Vous affaliez
  • Ils affalaient

 

Plus-que-parfait
  • J’avais affalé
  • Tu avais affalé
  • Il avait affalé
  • Nous avions affalé
  • Vous aviez affalé
  • Ils avaient affalé

 

Futur Simple

  • J’affalerai
  • Tu affaleras
  • Il affalera
  • Nous affalerons
  • Vous affalerez
  • Ils affaleront

 

Futur Antérieur
  • J’aurai affalé
  • Tu auras affalé
  • Il aura affalé
  • Nous aurons affalé
  • Vous aurez affalé
  • Ils auront affalé
Passé Simple
  • J’affalai
  • Tu affalas
  • Il affala
  • Nous affalâmes
  • Vous affalâtes
  • Ils affalèrent

 

Passé Antérieur
  • J’eus affalé
  • Tu eus affalé
  • Il eut affalé
  • Nous eûmes affalé
  • Vous eûtes affalé
  • Ils eurent affalé

Subjonctif

Présent
  • Que j’affale
  • Que tu affales
  • Qu’il affale
  • Que nous affalions
  • Que vous affaliez
  • Qu’ils affalent

 

Passé
  • Que j’aie affalé
  • Que tu aies affalé
  • Qu’il ait affalé
  • Que nous ayons affalé
  • Que vous ayez affalé
  • Qu’ils aient affalé

 

Imparfait
  • Que j’affalasse
  • Que tu affalasses
  • Qu’il affalât
  • Que nous affalassions
  • Que vous affalassiez
  • Qu’ils affalassent

 

Plus-que-parfait
  • Que j’eusse affalé
  • Que tu eusses affalé
  • Qu’il eût affalé
  • Que nous eussions affalé
  • Que vous eussiez affalé
  • Qu’ils eussent affalé

 

Conditionnel

Présent
  • J’affalerais
  • Tu affalerais
  • Il affalerait
  • Nous affalerions
  • Vous affaleriez
  • Ils affaleraient
Passé 1ère Forme
  • J’aurais affalé
  • Tu aurais affalé
  • Il aurait affalé
  • Nous aurions affalé
  • Vous auriez affalé
  • Ils auraient affalé

 

Passé 2ème Forme
  • J’eusse affalé
  • Tu eusses affalé
  • Il eût affalé
  • Nous eussions affalé
  • Vous eussiez affalé
  • Ils eussent affalé

 

Impératif

Présent
  • affale
  • affalons
  • affalez
Passé
  • Aie affalé
  • Ayons affalé
  • Ayez affalé

 

Participe

Présent
  • affalant

 

Passé
  • affalé
  • affalée
  • affalés
  • affalées

 

Participe passé surcomposé
  • Ayant affalé

Infinitif

Présent
  • affaler

 

Passé
  • Avoir affalé

 

Gérondif

Présent
  • En affalant
Passé
  • En ayant affalé

 

Synonymes du verbe affaler

Chuter, descendre, haler, s’affaler, trévirer, effondrer

Antonymes du verbe affaler

Relever , Redresser , Jaillir , Grimper.

Citations avec le verbe affaler

  • Les vents sautèrent alors du sud au nord avec assez de violence, sans que cette saute de vent eût été annoncée par aucun nuage; le ciel était clair et serein, mais il devint très-noir, et je fus obligé de m’éloigner de terre pour ne pas être affalé avec les vents d’est. Voyage de La Pérouse autour du monde,t. 2, 1797, p. 389.
  • La France, navire qui porte Des millions de passagers, Jusqu’à présent, puissante et forte A dominé tous les dangers … Sa grande nef que rien n’affale A d’une marche triomphale Suivi son cours audacieux. Pommier, Océanides et fantaisies,1839, p. 73.
  • On voit que malgré tous mes efforts pour gagner le plus possible au sud, les vents et les courants m’ont affalé beaucoup plus que je ne voulais dans l’ouest. Dumont d’Urville, Voyage au pôle sud et dans l’Océanie,t. 1, 1842, p. 39.
  • Pendant cette bourrasque, le ciel a été clair, avec des nuages en balayures. Soixante-quatorze pêcheurs ont louvoyé avec nous pour s’élever au vent, mais la plupart étant à varangues très plates, dérivent trop pour ne pas être affalés vers la banquise. Gaimard, Voyage en Islande et au Groënland à la recherche de« La Lilloise », rédigé par L. Méquet, 1852, p. 63.
  • Le 11, par 53 degrés 54 minutes de latitude, on vit la terre à huit ou neuf lieues de distance : on s’en tint assez éloigné pour n’avoir point à craindre de s’y affaler, et cependant assez près pour n’en pas perdre la vue; … Voyage de La Pérouse autour du monde,t. 1,1797, p. 138.
  • Les vents étaient fixés au sud avec une telle constance que, depuis près d’un mois, ils n’avaient pas varié de 20 degrés; et nous nous exposions, en courant ainsi vent arrière vers le fond de ce golfe, à nous affaler de manière à être obligés peut-être d’attendre le renversement de la mousson pour en sortir. Mais ce n’était pas le plus grand inconvénient; … Voyage de La Pérouse autour du monde,t. 3, 1797, p. 53.
  • Je pensai que ce serait jouer trop gros jeu que de me laisser affaler dans ces détroits inconnus, au risque de ne plus pouvoir m’en relever, ou d’aller me briser contre quelque chaîne de glaces ou de roches. Dumont d’Urville, Voyage au pôle sud et dans l’Océanie,t. 2, 1842, p. 162.
  • En mettant la tête hors de l’entrepont, je fus frappé d’un spectacle sublime. Le bâtiment avait essayé de virer de bord; mais n’ayant pu y parvenir, il s’était affalé sous le vent. -R. de Chateaubriand, Mémoires d’Outre-Tombe, t. 1, 1848, p. 357.
  • Le docteur, profitant d’un moment d’inattention de Madame Bougnol, se cramponna vite à la corde et se laissa glisser jusqu’en bas presque sans toucher les marches de l’escalier, avec autant de rapidité qu’un matelot qui s’affale le long d’un cordage. Sue, Atar-Gull,1831, p. 34.
  • de Guermantes se redressa dans le fauteuil où il s’était affalé, son chapeau à côté de lui sur le tapis, examina d’un air de satisfaction les assiettes de petits fours qui lui étaient présentées. M. Proust, À la recherche du temps perdu,Le côté de Guermantes 1, 1920, p. 231.
  • Le gars qui vous l’expédie [le stupéfiant, de Yougoslavie,] est emballé!… (…) Allons, décide-toi [à avouer]. Il s’est affalé, lui! A. Le Breton, Razzia sur la chnouf,1954, p. 107.

Liste des verbes

Cours, résumés, exercices et examens corrigés : physique, chimie, mathématique, informatique, géologie, biologie, génie civil, économie et gestion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.