Allumer conjugaison, définition, synonyme, antonyme

Allumer définition, conjugaison, synonyme, antonyme

Verbe allumer : Définition, conjugaison, synonymes, antonymes et citations

Définition du verbe allumer

Verbe du premier groupe

  • Enflammer ; faire prendre feu quelque chose.
  • Éclairer à l’aide d’une lampe ou d’un éclairage artificiel.
  • Mettre en marche un appareil électrique.
  • Séduire, enflammer de désir (un homme).
  • Causer soudainement, provoquer.
Conjugaison Synonymes AntonymesCitations avec le verbe allumer

Conjugaison du verbe allumer

Indicatif

Présent
  • J’allume
  • Tu allumes
  • Il allume
  • Nous allumons
  • Vous allumez
  • Ils allument
Passé Composé
  • J’ai allumé
  • Tu as allumé
  • Il a allumé
  • Nous avons allumé
  • Vous avez allumé
  • Ils ont allumé
Imparfait
  • J’allumais
  • Tu allumais
  • Il allumait
  • Nous allumions
  • Vous allumiez
  • Ils allumaient
Plus-que-parfait
  • J’avais allumé
  • Tu avais allumé
  • Il avait allumé
  • Nous avions allumé
  • Vous aviez allumé
  • Ils avaient allumé

Futur Simple

  • J’allumerai
  • Tu allumeras
  • Il allumera
  • Nous allumerons
  • Vous allumerez
  • Ils allumeront
Futur Antérieur
  • J’aurai allumé
  • Tu auras allumé
  • Il aura allumé
  • Nous aurons allumé
  • Vous aurez allumé
  • Ils auront allumé
Passé Simple
  • J’allumai
  • Tu allumas
  • Il alluma
  • Nous allumâmes
  • Vous allumâtes
  • Ils allumèrent
Passé Antérieur
  • J’eus allumé
  • Tu eus allumé
  • Il eut allumé
  • Nous eûmes allumé
  • Vous eûtes allumé
  • Ils eurent allumé

Subjonctif

Présent
  • Que j’allume
  • Que tu allumes
  • Qu’il allume
  • Que nous allumions
  • Que vous allumiez
  • Qu’ils allument
Passé
  • Que j’aie allumé
  • Que tu aies allumé
  • Qu’il ait allumé
  • Que nous ayons allumé
  • Que vous ayez allumé
  • Qu’ils aient allumé
Imparfait
  • Que j’allumasse
  • Que tu allumasses
  • Qu’il allumât
  • Que nous allumassions
  • Que vous allumassiez
  • Qu’ils allumassent
Plus-que-parfait
  • Que j’eusse allumé
  • Que tu eusses allumé
  • Qu’il eût allumé
  • Que nous eussions allumé
  • Que vous eussiez allumé
  • Qu’ils eussent allumé

Conditionnel

Présent
  • J’allumerais
  • Tu allumerais
  • Il allumerait
  • Nous allumerions
  • Vous allumeriez
  • Ils allumeraient
Passé 1ère Forme
  • J’aurais allumé
  • Tu aurais allumé
  • Il aurait allumé
  • Nous aurions allumé
  • Vous auriez allumé
  • Ils auraient allumé
Passé 2ème Forme
  • J’eusse allumé
  • Tu eusses allumé
  • Il eût allumé
  • Nous eussions allumé
  • Vous eussiez allumé
  • Ils eussent allumé

Impératif

Présent
  • allume
  • allumons
  • allumez
Passé
  • Aie allumé
  • Ayons allumé
  • Ayez allumé

Participe

Présent
  • allumant
Passé
  • allumé
  • allumée
  • allumés
  • allumées
Participe passé surcomposé
  • Ayant allumé

Infinitif

Présent
  • allumer
Passé
  • Avoir allumé

Gérondif

Présent
  • En allumant
Passé
  • En ayant allumé

Synonymes du verbe allumer

Enflammer, éclairer, mettre le feu à, provoquer, exciter, causer, exalter, produire, susciter, fomenter, aguicher, attiser, chatouiller, cingler, démarrer, embraser, ensoleiller, éveiller, fanatiser, illuminer, incendier, ouvrir, solliciter, titiller

Antonymes du verbe allumer

Arrêter , apaiser , débrancher , souffler , étouffer , éteindre

Citations avec le verbe allumer

  • La nécessité de l’inspiration continue des changements qu’il faut improviser; des journées où on n’a pas un quart d’heure de son temps à soi et où l’on soupire après l’heure où on fumera un cigare sans pensée. Et cela dans des malaises de l’un et de l’autre, qui s’interrogent de l’œil et scrutent leurs mutuelles souffrances, mêlant leurs héroïsmes, l’un tourmenté de perpétuelles migraines, l’autre d’un barbouillement et d’un continuel malaise d’estomac, qui en fait une espèce de misérable ressuscité du soir, à l’heure où l’on allume le gaz. E. Et J. De Goncourt, Journal,janv. 1869, pp. 485-486.
  • Soudain l’électricité s’éteignit, le punch flambait, les épis de Noël crépitaient, Lambert et Vincent aspergeaient Henri d’étincelles; Paule allumait sur le sapin les bougies enfantines. − Joyeux Noël! S. De Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 16.
  • Ils pénétrèrent ensemble dans le cabinet de M. Thibault. Antoine alluma le plafonnier, puis les appliques : une lumière sacrilège inonda cette pièce où ne brûlait jamais que la lampe de travail, sous son abat-jour vert. R. Martin du Gard, Les Thibault,La Mort du père, 1929, p. 1306.
  • Le phare était prêt, toutes les autos disponibles envoyées autour du champ avec l’ordre d’allumer leurs phares au premier signal. − Allez, allumons tout de suite! Dit Magnin. − Peut-être que tu as raison, dit Sembrano. Mais je préfère attendre. Si les fascistes s’amènent, ce n’est pas la peine de leur allumer le terrain. A. Malraux, L’Espoir,1937, p. 567.
  • Un silence parfait se condensait entre les murs de la maison endormie. Joseph n’alluma point l’électricité; mais il mit en action une petite lampe de poche dont l’ampoule répandait une lumière exténuée. G. Duhamel, Chronique des Pasquier,La Passion de Joseph Pasquier, 1945, p. 71.
  • « Avez-vous quelque chagrin? Lui dis-je. − Non, monsieur … Mais … Je ne sais comment vous engager à vous retirer … Il me semble que vous ne devez pas entrer ici à cette heure … − Je n’entrerai pas, lui dis-je, si je vous chagrine si fort; mais j’attendrai ici jusqu’à ce que votre mère soit de retour. Entrez, allumez une lumière, reposez-vous et ne m’enviez pas, en souffrant que je reste ici sur le seuil, le bonheur de croire que je veille sur vous jusqu’à ce qu’un autre me relève. » R. Tœpffer, Nouvelles genevoises,1839, p. 285.
  • Dans le cabinet. Barois allume toutes les lumières et avance gaiement un fauteuil, sur le bord duquel Marie s’assied. R. Martin du Gard, Jean Barois,1913, p. 476.
  • Avant d’allumer dans la cuisine, Alexis installa devant la fenêtre la couverture que mmeloiseau y gardait du temps où la défense passive se prenait au sérieux. E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945, p. 251.
  • Le docteur traverse la pelouse entourée de grands arbres, il pousse la porte : les volets sont fermés, il veut allumer, mais l’électricité ne marche pas… E. Triolet, Le Premier accroc coûte deux cents francs,1945p. 409.
  • Quels hommes sont donc les journalistes? … S’écria Lucien. Comment, il faut se mettre à une table et avoir de l’esprit… − Absolument comme on allume un quinquet… Jusqu’à ce que l’huile manque. H. De Balzac, Les Illusions perdues,1843, p. 337.
  • Mais la pendule sonna minuit. J’eus un sursaut : « Bigre, minuit! C’est l’heure où ferme le cercle. Allons, madame, de l’énergie! » Elle se redressa. J’ordonnai : « Portons-le dans le salon. » Nous le prîmes tous trois, et, l’ayant emporté, je le fis asseoir sur un canapé, puis j’allumai les candélabres. G. De Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Une Ruse, 1882, p. 836.
  • D’ailleurs, la maison semblait vide, toute noire au rez-de-chaussée, les portes ouvertes. Les servantes devaient être restées à l’ambulance, car il n’y avait personne dans la cuisine, où fumait seulement une petite lampe triste. Il alluma un bougeoir, il monta doucement le grand escalier, pour ne pas réveiller sa mère et sa femme… É. Zola, La Débâcle,1892, p. 382.
  • La ville mauve en bas allumait peu à peu ses devantures… L. Aragon, Le Roman inachevé,1956, p. 22.
  • Le soleil se couchait (…) Un large rayon, une poussière d’or, qui traversait la nef, allumait le fond de l’église, l’horloge, la chaire… É. Zola, La Faute de l’Abbé Mouret,1875, p. 1484.
  • Les candélabres, dont une croisée ouverte effarait les flammes, allumaient les pièces d’argenterie et les cristaux; et, au milieu de la débandade du couvert, quatre corbeilles de fleurs superbes se fanaient. É. Zola, Pot-Bouille,1882, p. 188.
  • Ma boîte contenait quelques plantes, un livre, un couteau, un petit paquet d’arsenic, une gourde presque vide, et les restes de mon déjeuner qui allumèrent un regard de convoitise dans les yeux de mmesimons. E. About, Le Roi des montagnes,1857, p. 68.
  • En revanche, le jardin des Tuileries eût été désert, sans les pelotons de gardes républicains qu’on y avait massés en réserve; dans l’ombre des arbres, où luisaient les croupes mouvantes des chevaux, les casques allumaient de brefs éclairs. R. Martin du Gard, Les Thibault,L’Été 1914, 1936, p. 579.
  • La maison [de Mmede Loynes] poussait à la personnalité, allumait les caractéristiques, alors que tant d’autres logis éteignent et estompent. L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 22.
  • C’est le soleil qui préparera ces heureux changements. Il élabore sans cesse notre air et nos eaux, et les transforme dans les substances des végétaux et des animaux. Ses rayons pénètrent, dans la zone torride, le sein des terres, et y déposent le diamant dans les mines de Golconde, le rubis dans celles du Pégu, l’émeraude dans les rochers du Pérou, et la perle au fond de la mer orientale; ils parfument l’ambre sur ses rivages, et ils versent l’éclat des pierreries sur les plumes de ses oiseaux. Peut-être le temps viendra que son atmosphère allumera la nôtre d’une lumière durable, et fera de notre planète un séjour semblable au sien. J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, pp. 177-178.
  • Là, mes sœurs folâtraient, et le vent dans leurs jeux Les suivait en jouant avec leurs blonds cheveux! Là, guidant les bergers aux sommets des collines, j’allumais des bûchers de bois mort et d’épines, Et mes yeux suspendus aux flammes du foyer, Passaient heure après heure à les voir ondoyer. A. De Lamartine, Harmonies poétiques et religieuses,1830, p. 397.
  • Les fusées partaient en feux de file dans les jambes des femmes. La sonnette tintait, tous mettaient le genou en terre. Un serpenteau de feu allait allumer les pétards du vaisseau. H. Pourrat, Gaspard des Montagnes,Le Pavillon des amourettes, 1930, p. 263.
  • Quoique cet astre ne paraisse pas plus grand sur l’horizon d’Herschell que Vénus sur celui de la terre, il peut allumer une forte chaleur dans sa vaste atmosphère, comme une étincelle, au moyen de l’air, allume un incendie. J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 362.
  • Jean, d’un geste, déclara qu’il ne demandait pas à en savoir davantage. Il fallait bien vivre. Et puis, mon Dieu! Pourquoi pas ce régal à de pauvres bougres qui avaient perdu le goût de la volaille? Déjà, Loubet allumait un brasier. Pache et Lapoulle plumaient l’oie, violemment. Chouteau, qui était allé chercher en courant un bout de ficelle chez les artilleurs, revint la pendre entre deux baïonnettes, devant le grand feu… É. Zola, La Débâcle,1892, p. 91.
  • Maurras court après lui, le prend aux épaules, le secoue comme pour le faire revenir à lui : − Tu es fou, tu ne vois donc pas? Il est temps : la flamme sournoise a tourné le lutteur; encore un peu et elle fermait sur lui sa grande gueule aux dents d’or. D’un saut il se dégage : − Allume le contre-feu. Ah le départ de la flamme amie. Elle part de nos pieds, penchée sur le sol comme la guerrière qui prend son élan; vois : elle étreint l’ennemie, elle la couche, elle l’étouffe… J. Giono, Colline,1929, pp. 164-165.
  • Dans le ciel, Vénus, près du croissant de la lune, allumait sa flamme argentée. A. France, Crainquebille,Les Grandes manœuvres, 1904, p. 167.
  • Les dames du fond, ayant apporté des petites chaufferettes en cuivre avec un charbon chimique, allumèrent ces appareils, et, pendant quelque temps, à voix basse, elles en énumérèrent les avantages, se répétant des choses qu’elles savaient déjà depuis longtemps. G. De Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Boule de suif, 1880, p. 119.
  • Romantin entra le premier, monta l’escalier, ouvrit une porte, alluma une allumette, puis une bougie. Ils se trouvaient dans une pièce démesurée dont le mobilier consistait en trois chaises, deux chevalets, et quelques esquisses posées par terre, le long des murs. G. De Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Une Soirée, 1883, p. 1271.
  • On prendra livraison cette nuit, avec l’argent. D’accord avec son délégué : voici le contrat. Il lui tendit le papier, alluma son briquet en le protégeant de la main. A. Malraux, La Condition humaine,1933, p. 202.
  • Apprenant que je ne reprendrais le train que ce soir, mmeduplouy a bien voulu mettre à ma disposition l’arrière-salle. « Comme ça, dit-elle, vous pourrez continuer à écrire tranquillement votre sermon. » j’ai eu beaucoup de peine à l’empêcher d’allumer le poêle (je grelotte encore un peu). « Dans ma jeunesse, a-t-elle dit, les prêtres se nourrissaient trop, avaient trop de sang. Aujourd’hui vous êtes plus maigres que des chats perdus. » G. Bernanos, Journal d’un Curé de campagne,1936, p. 1229.

Liste des verbes

Cours, résumés, exercices et examens corrigés : physique, chimie, mathématique, informatique, géologie, biologie, génie civil, économie et gestion

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.