Amuser définition, conjugaison, synonyme, antonyme

Amuser définition, conjugaison, synonyme, antonyme

Verbe amuser : Définition, conjugaison, synonymes, antonymes et citations

Définition du verbe amuser

Verbe du premier groupe

  • Distraire agréablement, divertir.
  • Faire perdre le temps ; distraire.
Conjugaison Synonymes AntonymesCitations avec le verbe amuser

Conjugaison du verbe amuser

Indicatif

Présent
  • J’amuse
  • Tu amuses
  • Il amuse
  • Nous amusons
  • Vous amusez
  • Ils amusent
Passé Composé
  • J’ai amusé
  • Tu as amusé
  • Il a amusé
  • Nous avons amusé
  • Vous avez amusé
  • Ils ont amusé
Imparfait
  • J’amusais
  • Tu amusais
  • Il amusait
  • Nous amusions
  • Vous amusiez
  • Ils amusaient
Plus-que-parfait
  • J’avais amusé
  • Tu avais amusé
  • Il avait amusé
  • Nous avions amusé
  • Vous aviez amusé
  • Ils avaient amusé

Futur Simple

  • J’amuserai
  • Tu amuseras
  • Il amusera
  • Nous amuserons
  • Vous amuserez
  • Ils amuseront
Futur Antérieur
  • J’aurai amusé
  • Tu auras amusé
  • Il aura amusé
  • Nous aurons amusé
  • Vous aurez amusé
  • Ils auront amusé
Passé Simple
  • J’amusai
  • Tu amusas
  • Il amusa
  • Nous amusâmes
  • Vous amusâtes
  • Ils amusèrent
Passé Antérieur
  • J’eus amusé
  • Tu eus amusé
  • Il eut amusé
  • Nous eûmes amusé
  • Vous eûtes amusé
  • Ils eurent amusé

Subjonctif

Présent
  • Que j’amuse
  • Que tu amuses
  • Qu’il amuse
  • Que nous amusions
  • Que vous amusiez
  • Qu’ils amusent
Passé
  • Que j’aie amusé
  • Que tu aies amusé
  • Qu’il ait amusé
  • Que nous ayons amusé
  • Que vous ayez amusé
  • Qu’ils aient amusé
Imparfait
  • Que j’amusasse
  • Que tu amusasses
  • Qu’il amusât
  • Que nous amusassions
  • Que vous amusassiez
  • Qu’ils amusassent
Plus-que-parfait
  • Que j’eusse amusé
  • Que tu eusses amusé
  • Qu’il eût amusé
  • Que nous eussions amusé
  • Que vous eussiez amusé
  • Qu’ils eussent amusé

Conditionnel

Présent
  • J’amuserais
  • Tu amuserais
  • Il amuserait
  • Nous amuserions
  • Vous amuseriez
  • Ils amuseraient
Passé 1ère Forme
  • J’aurais amusé
  • Tu aurais amusé
  • Il aurait amusé
  • Nous aurions amusé
  • Vous auriez amusé
  • Ils auraient amusé
Passé 2ème Forme
  • J’eusse amusé
  • Tu eusses amusé
  • Il eût amusé
  • Nous eussions amusé
  • Vous eussiez amusé
  • Ils eussent amusé

Impératif

Présent
  • amuse
  • amusons
  • amusez
Passé
  • Aie amusé
  • Ayons amusé
  • Ayez amusé

Participe

Présent
  • amusant
Passé
  • amusé
  • amusée
  • amusés
  • amusées
Participe passé surcomposé
  • Ayant amusé

Infinitif

Présent
  • amuser
Passé
  • Avoir amusé

Gérondif

Présent
  • En amusant
Passé
  • En ayant amusé

Synonymes du verbe amuser

Abuser, bercer, berner, décevoir, dégeler, délasser, dérider, désennuyer, distraire, divertir, duper, ébaudir, égayer, enchanter, endormir, enjôler, flatter, flouer, intéresser, jouer, leurrer, mener en bateau, mettre en train, mystifier, occuper, promener, ravir, récréer, régaler, réjouir, rire, séduire, tromper, s’amuser, défouler, divertir, distraire

Antonymes du verbe amuser

Enerver , raser , alerter , embêter , éclairer , contrarier , attrister , harceler , assommer , lasser , asticoter , importuner , ennuyer , barber , impatienter , tirailler , fatiguer , empoisonner , bassiner , piaffer , cramponner , détromper , s’assommer , s’ennuyer

Citations avec le verbe amuser

  • Voici l’impression qu’a faite sur moi la lecture de La Féodalité. J’ai été continuellement amusé, mon esprit a toujours été occupé, mais rien ne m’a touché le cœur; rien ne m’a laissé d’impression profonde et durable. É.-J. Delécluze, Journal,1826, pp. 320-321.
  • Avez-vous sur le métier quelque ouvrage qui occupe et amuse votre pensée? C’est l’essentiel : l’immortalité est une plaisanterie plus ou moins longue dont nous savons le fin mot. Se plaire à soi-même, voilà tout l’écrivain; si on veut plaire de plus à quelques amis, c’est trop. A. De Lamartine, Correspondance,1830, p. 4.
  • Ah! Oui, j’en ai mémoire, Et je vous veux, Lucrèce, amuser de l’histoire. Peu s’en faut qu’à nous tous Brute n’ait fait la loi. Si sa mère eût vécu, Brute aurait été Roi. F. Ponsard, Lucrèce,1843, I, 4, p. 26.
  • Eh bien! Oui, la prison, le désert, le tombeau, tout cela est vrai; je me sens prise…, Valerio, il faut que je m’en aille d’ici! J’ai tout regardé, j’ai tout vu, j’ai été amusée, charmée, ravie, je ne le nie pas! Mais, soudain, je viens de m’apercevoir que nous sommes seuls, absolument seuls, au milieu d’un monde qui nous est étranger. J.-A. De Gobineau, Nouvelles asiatiques,La Vie de voyage, 1876, p. 335.
  • Ce jeu de ballon m’a plus amusé que je n’eusse cru qu’il était encore possible, amusé comme un enfant et comme un dieu, et d’autant plus que je ne m’y sentais pas malhabile. Que Pascal a donc dit sur le jeu des choses absurdes! Et que la gratuité précisément de cette lutte, de cet effort, me paraît belle! Oui vraiment, je ne me souviens pas avoir pris même dans ma jeunesse ou mon enfance, plaisir plus ardent, plus pur et plus complet. A. Gide, Journal,1930, p. 964.
  • La gaieté sérieuse qui ne tourne rien en plaisanterie, mais amuse sans le vouloir, et fait rire sans avoir ri; cette gaieté, que les Anglais appellent humour, se trouve aussi dans plusieurs écrits allemands; mais il est presque impossible de les traduire. G. De Staël, De l’Allemagne,t. 3, 1810, pp. 271.
  • C’est le plaisant, le jovial qui amuse tout le monde, et fait rire le régiment, je veux dire les soldats et les bas officiers; car tout le reste est noble, et, comme de raison, rit à part. P.-L. Courier, Pamphlets politiques,Lettres particulières, 1820, p. 67.
  • Œdipe. − Quel chemin? Le sphinx. − Vous êtes extraordinaire. Dois-je rendre compte à un étranger du but de ma promenade? Œdipe. − Et si je le devinais, moi, ce but. Le sphinx. − Vous m’amusez beaucoup. J. Cocteau, La machine infernale,1934, II, p. 73.
  • Le premier soir, je le vis tout tranquillement allumer à l’ongle de son petit doigt sa cigarette, puis, comme il venait de perdre au jeu, extraire de mon oreille et de mon nez autant de roubles qu’il fallut, ce qui me terrifia littéralement, mais amusa beaucoup la galerie, car il disait, toujours de ce même air tranquille : « Heureusement que cet enfant est une mine inépuisable! » A. Gide, Les Caves du Vatican,1914, p. 740.
  • Les barques qui traversent cette douce rivière mitis Arar, couvertes d’une toile, éclairées d’une lumière pendant la nuit, et conduites par de jeunes femmes, amusent agréablement les yeux. F.-R. De Chateaubriand, Correspondance générale, t. 1, 1789-1824, p. 106.
  • L’objet de la peinture est indécis. S’il était net, − comme de produire l’illusion de choses vues, ou d’amuser l’œil et l’esprit par une certaine distribution musicale de couleurs et de figures, le problème serait bien plus simple… P. Valéry, Tel quel I,1941, p. 11.
  • Nous bûmes à la fin un des élixirs les plus remarquables du monde, je crois. Un Constance de 1840 ou 1830, qui m’a − positivement − amusé. P. Valéry, A. Gide, Correspondance,lettre de P. V. A A. G., mars 1898, p. 313.
  • Me souviendrai-je des œufs frits, du jambon par trop sapide, des noisettes grillées que nous croquâmes avec du sel, du robuste vin au parfum enveloppé de goudron; et surtout, au sortir du bain, des verres d’eau glacée amusée d’un peu d’anisette? A. Gide, Journal,1910, p. 314.
  • Ce cortège embarrassant, leur faisait préférer le chemin de la province romaine. Ils y trouvèrent à l’entrée, vers Genève, César qui leur barra le chemin, et les amusa assez long-temps pour élever du lac au Jura un mur de dix mille pas et de seize pieds de haut. J. Michelet, Histoire romaine,t. 2, 1831, p. 238.
  • Binet souriait, le menton baissé, les narines ouvertes et semblait enfin perdu dans un de ces bonheurs complets, n’appartenant sans doute qu’aux occupations médiocres, qui amusent l’intelligence par des difficultés faciles, et l’assouvissent en une réalisation au delà de laquelle il n’y a pas à rêver. G. Flaubert, Madame Bovary,t. 2, 1857, p. 159.
  • En parlant de ma vie intellectuelle, le mot de « jeu » revient fréquemment à ma pensée. Il est le plus juste. On a amusé mon esprit avec des idées inoffensives de peur qu’il ne songeât à autre chose. É. Estaunié, L’Empreinte,1896, p. 314.
  • J’ai appris le cambriolage d’une lutherie, rue Bergère, pendant que la conspiration des Prouvaires amusait la police. A. Arnoux, Algorithme,1948, p. 199.
  • S’il était vrai qu’elle ne fût qu’une malade, l’une d’entre ces pauvresses que trahissent la chair et le sang, qui amusent la curiosité des psychologues et des médecins, et dont les vraies servantes de Dieu parlent avec moins de pitié que d’aversion, que lui resterait-il donc en propre? G. Bernanos, La Joie,1929, p. 574.
  • Il y a des gens qui s’amusent toute leur vie, et il y a des gens qui demeurent sérieux toute leur vie; les premiers sont plus inutiles, les seconds sont plus dangereux. La sagesse bourgeoise aime qu’on s’amuse quand on est jeune, et qu’on devienne sérieux quand on cesse d’être jeune. A. Thibaudet, Réflexions sur la littérature,1936, p. 205.
  • Les grandes personnes ne partageaient pas nos jeux ni nos plaisirs. Je n’en connaissais aucune qui parût beaucoup s’amuser sur terre : la vie n’est pas gaie, la vie n’est pas un roman, déclaraient-elles en chœur. La monotonie de l’existence adulte m’avait toujours apitoyée; quand je me rendis compte que, dans un bref délai, elle deviendrait mon lot, l’angoisse me prit. S. De Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée,1958, p. 105.
  • Dans l’hiver (et nous étions en hiver) chaque classe rentrait chez elle, les grandes dans leur belle et spacieuse salle d’études, nous dans notre triste local, où nous n’avions pas assez d’espace pour jouer, et où la D. Nous forçait à nous amuser tranquillement, c’est-à-dire à ne pas nous amuser du tout. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 3, 1855, p. 101.
  • Et faites bien attention. Pour les nôtres toujours comprendre le contraire. Si je vous mets : « Ravitaillement difficile », ça voudra dire : ravitaillement facile. Si je vous mets : « Père souffrant », ça voudra dire qu’il est bonne santé. Georges. − Les enfants s’amusent. H. De Montherlant, Fils de personne,1943, IV, 1, p. 334.
  • Quand la maison est heureuse, la fumée s’amuse doucement au-dessus du toit. G. Bachelard, La Poétique de l’espace,1957, p. 78.
  • Je n’ai compris ce mot s’amuser que comme exprimant le jeu des enfants et des êtres sans pensées. A. De Vigny, Le Journal d’un poète,1833, p. 986.
  • Il n’y a que les simples qui s’amusent. Or s’amuser est une manière inférieure, une manière réelle pourtant de toucher le but de la vie. E. Renan, Drames philosophiques,L’Eau de Jouvence, 1881, III, 2, p. 478.
  • Est-ce qu’elle allait lui gâter la vie encore, se mettre en travers de son plaisir, cette femme, qu’il ne désirait plus, dont la possession n’était plus qu’une secousse désagréable? Puisqu’il s’amusait ailleurs, il n’avait aucun besoin d’elle. É. Zola, La Bête humaine,1890, p. 141.
  • Tu ne sais pas pourquoi tu chantes sur la lyre du soir jusqu’au matin. Poète, un grave auteur dira que tu t’amuses sans trop d’utilité; Va, ne l’écoute point : Apollon et les Muses ont bien quelque beauté. J. Moréas, Les Stances,1901, p. 131.
  • Je suis la tombe d’un espoir à qui j’avais toute ma vie pour donner l’être. Je me suis amusé, j’ai perdu mon temps. J’ai mal vécu. Et à chacun de ceux qui m’approchent j’ai envie d’en demander pardon… J. Bousquet, Traduit du silence,1935-1936, pp. 97-98.
  • Et à travers leurs manières douces, perçait cette brutalité particulière que communique la domination de choses à demi faciles, dans lesquelles la force s’exerce et où la vanité s’amuse, le maniement des chevaux de race et la société des femmes perdues. G. Flaubert, Madame Bovary,t. 1, 1857, p. 58.
  • En courant avec lui dans la campagne, lui chargé de sa boîte de fer-blanc, moi portant Maurice sur mes épaules, je ne m’étais amusée, comme disent les bonnes gens, qu’à la moutarde; encore n’avais-je pas bien étudié la moutarde et savais-je tout au plus que cette plante est de la famille des crucifères. G. Sand, Histoire de ma vie,t. 4, 1855, p. 68.
  • Gérard s’amusa plus d’une fois, dans la loge de l’acteur, à lire de nombreux petits billets de femmes cachés dans les fleurs adressées à Coquinet. Champfleury, Les Aventures de Mademoiselle Mariette,1853, p. 306.
  • Quand j’étais un enfant, je m’amusais avec des cailloux à construire des ermitages. G. Flaubert, La Tentation de saint Antoine,1874, p. 179.
  • C’étaient des rires, des ironies, des humiliations sans fin. Les sarcasmes pleuvaient sur l’Égyptienne, et la bienveillance hautaine, et les regards méchants. On eût cru voir de ces jeunes dames romaines qui s’amusaient à enfoncer des épingles d’or dans le sein d’une belle esclave. V. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 286.
  • Eh bien! C’est la vérité. Il s’amuse sadiquement à me torturer et maintenant je sais pourquoi. S. De Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 411.
  • La nature s’était amusée à sauver le malade à la barbe du médecin. V. Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 387.
  • S’amuse-t-on à glaner quand on peut moissonner? Marat, Les Pamphlets,Nouvelle dénonciation contre Necker, 1790, p. 191.
  • Elle était une fillette docile, étourdie, paresseuse, assez gourmande, rougissant pour un rien, tantôt se taisant pendant des heures, tantôt parlant avec volubilité, riant et pleurant facilement, ayant de brusques sanglots et un rire d’enfant. Elle aimait rire et s’amusait de petits riens. Jamais elle ne cherchait à jouer à la dame. Elle restait enfant. R. Rolland, Jean-Christophe,La Foire sur la place, 1908, p. 784.
  • − Allons, mes amis, nous nous sommes amusés aux dépens les uns des autres, comme on fait dans le monde, sans vouloir nous tromper, seulement pour essayer ce que nous valons. De petites plaisanteries comme celles-ci avancent beaucoup l’amitié entre camarades, et nous voilà tous unis à la vie, à la mort. T. Leclercq, Proverbes dramatiques,Le Désœuvrement des comédiens ou À corsaire, corsaire et demi, 1835, 13, pp. 473-474.
  • Je ne puis m’empêcher de penser que Louis XI, se sentant mourir, fit envoyer chercher des tortues au Cap Vert, par caravelles … Et rien ne nous dit qu’une d’elles ne se soit amusée de grandir dans le domaine de quelque gentilhomme à qui le Roi l’eût donnée… L.-P. Fargue, Le Piéton de Paris,1939, p. 125.

Liste des verbes

Cours, résumés, exercices et examens corrigés : physique, chimie, mathématique, informatique, géologie, biologie, génie civil, économie et gestion

Verbe amuser : Définition, conjugaison, synonymes, antonymes et citations

Verbe amuser : Définition, conjugaison, synonymes, antonymes et citations

Verbe amuser : Définition, conjugaison, synonymes, antonymes et citations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.